Votre conseiller

Contactez moi. Je me fais un plaisir de vous conseiller pour votre projet de séjour ou circuit sur mesure pour découvrir cette ile.

Yannick 04.86.11.11.68


Comment Partir : Plusieurs compagnies desservent cette destination au départ de Paris

- Air Austral en vol indirect en passant par la Réunion
- Emirates en vol indirect en passant par Dubaï, départ de province possible (Nice, Lyon, Genève)
- Air Mauritius en vol direct
- Air France en vol direct
- Corsair en vol direct

Il existe de nombreux pré/post-acheminements au départ des principales villes de province
- Air Austral en TGV
- Air Mauritius en avion
- Air France en avion
- Corsair en TGV

Temps de vol :
Environ 11h30 pour un vol au départ de Paris.

La Durée :

7 jours
est la durée minimale d’un séjour à Maurice, pour un laps de temps si court, l’aspect balnéaire est privilégié sur la destination. Peuvent s’ajouter quelques excursions à la demi-journée ou à la journée, telles que Port Louis, la capitale, avec son marché, son quartier chinois, et son centre commercial, ou opter pour une visite du jardin des pamplemousses, parc arboré incroyablement spectaculaire. La maison Eurêka est une incroyable découverte de l’architecture mauricienne. Enfin, pour les amoureux de la nature, possibilité de pêche au gros sur les côtes Ouest ou Nord, en compagnie de pêcheurs locaux confirmés.

14 jours
est la durée idéale pour découvrir tous les plaisirs de l’île. Alliant le côté balnéaire et les excursions vers l’intérieur de l’île. Evadez-vous à Chamarel pour découvrir ses terres colorées, ou Curepipe pour découvrir ses tailleurs sur mesure. La richesse culturelle de l’Ile Maurice en fait une des destinations montantes de l’Océan Indien. Nombreux sont les musées qui proposent un tour d’horizon des richesses coloniales et culturelles, musée textile de Floréal, musée d’Histoire naturelle de Port Louis, musée Comajora de Forest Side qui présente de magnifiques maquettes de bateaux. La culture Indienne présente à travers de nombreux monuments (temples, lac sacré) reflète le caractère multiculturel de l’île.


La Meilleure Saison :
A Maurice comme dans toutes les îles de l'Océan Indien, les saisons sont inversées. Les mois à éviter sont janvier et février dû à des risques de cyclones. De mai à novembre il fait plus frais et sec, de décembre à avril l'été est chaud. L'île peut donc se visiter toute l'année. Pour le surf, la meilleure saison se situe entre juin et août, pour la pêche au gros c'est entre octobre et avril.

Les tarifs indiqués sur les différentes pages de nos hébergements "de ... à ..." incluent les vols internationaux, les transferts, l'assistance ainsi que 5 nuits en demi pension. Ces tarifs vous donnent une indication du prix d'appel de l'hôtel en basse saison. Ceux-ci vous permettant de mieux appréhender le coût de chacun des hôtels.Nous vous invitons à nous contacter afin d'établir ensemble votre programme ou de créer vous même votre voyage avec notre système de réservation en ligne.

Les Combinés :

Un séjour d'une quinzaine de jours permet aussi de passer une semaine à Maurice, une autre sur l'île Rodrigues.
Les autres combinés possibles avec l'Ile Maurice sont la Réunion ainsi que les Seychelles. Privilégiez un séjour plus long à l'Ile Maurice pour les combinés avec l'Ile Rodrigues et la Réunion.

Nous vous conseillons en combiné : 5 nuits Ile Maurice  / 5 nuits Réunion
ou 6 nuits Ile Maurice / 3 nuits Ile Rodrigues ou 1 semaine Ile Maurice / 1 semaine Rodrigues.


Les Différentes Côtes :
Côte Nord :
Entre lagon turquoise et plages de sable blanc, la côte Nord est abritée du vent. Elle est devenue la Côte d’Azur française, après la construction de ses grands hôtels de luxe, ses restaurants très prisés, ses discothèques très fréquentées, et ses sports nautiques à volonté.
A visiter : Jardin des Pamplemousses, Château de Mon Plaisir, Parc à Tortues, Pointe aux Piments, Trou aux biches, Aquarium,  Triolet, Mont Choisy.
Côte Est :
Ce secteur de l’île est relativement serein et paisible, ses criques sauvages invitent à la détente et à la sérénité. C’est à cet endroit que les premiers colons Néerlandais puis Français se sont installés.
A visiter : Mahébourg, Musée d’Histoire nationale, Marché, Ile aux Aigrettes, Domaine de Ylang-Ylang, Domaine du Chasseur, Ile aux cerfs, Belle Mare, Trou d’Eau Douce.
Côte Sud :
Bien loin des mondanités de la côte Nord, cette région a su conserver son authenticité et son naturel. Entre mer et montagne, découvrez les multiples facettes de cette côte mêlant les sommets bleus, les roches noires et l’océan rugissant.
A visiter : Le Souffleur, Vanille Crocodile & Tortoise Park, Souillac, Rochester Falls, Saint-Aubin.

Côte Ouest :
Baignée par une eau radieuse, la côte Ouest est moins fréquentée mais conserve néanmoins ses activités traditionnelles. Basée sur les sports nautiques, cette région est de loin la plus célèbre pour la pêche sportive dans toute l’Île Maurice devant la fièvre des explorateurs, venus traquer le marlin.
A visiter : Le Morne Brabant, l’ Ile aux Bénitiers, la Rivière Noire, Les Salines, La Preneuse, La Tour Martello, Shellorama Museum, Tamarin, Les Chutes de Tamarin, Casela Bird Park, Flic en Flac, Chamarel, Pointe aux Caves.

Rodrigues :

A visiter :

- Port Mathurin
, capitale et port de l'île, cette bourgade désuète et fleurie d'à peine 6 000 habitants attire tous les Rodriguais comme un aimant. Flâner sur le port et sur sa jetée, le marché : ouvert mercredi et samedi matin (mieux vaut y aller très tôt : avant 7h00), artisans locaux et travaux de vannerie, Jenner Street (la résidence du commisaire de l'île, la mosquée Noor ud Deen), le Bateau du courrier (qui relie Maurice à Rodrigues, venez assister à son chargement et son déchargement ), les ruelles tracées au cordeau, l'église Saint Coeur de Marie en pierre de corail blanc, boutiques chinoises, marchands ambulants, écoliers en uniforme bicolore.
- La Côte : la Route des Baies (Baie Diamant, baie Malgache, baie du Nord, le village de la baie aux huîtres), Pointe Vénus, l'Anse aux Anglais (la légende veut qu'y soit caché le fameux trésor du corsair La Buse), Grand Baie, Baladirou (le point de ralliement préféré des plongeurs sous-marins), les Criques (Point Coton, Fumier, Anse Ali, Saint François, Baie de l'Est, Trou d'Argent), le Port Sud-Est.
- Le Centre de l'île : le Mont Limon (point culminant de l'île avec 393 m d'altitude, exceptionnel point de vue panoramique), l'Eglise Saint Gabriel (la plus vaste construction rodriguaise, ne pas manquer la sortie de messe dominicale de 10h), la Caverne Patate.
- Les Ilots : ils sont nombreux à parsemer les 200 km² du lagon rodriguais : l'île au Sable, l'île aux Crabes, l'île Paille en Queue, l'île Hermitage, l'Ile aux Cocos.


A ne pas manquer :

Port Louis :
Au Nord-Ouest de l'île, Port Louis est aussi affairé le jour que calme la nuit. Si le centre se parcourt facilement à pied, les piétons seront peut-être gênés par la circulation chaotique qui peut prendre des allures de cauchemard pour le marcheur. Le marché est l'un des meilleurs endroits pour prendre le pouls de la capitale. Endommagé par plusieurs incendies, il s'est à chaque fois relevé de ses cendres, plus actif qu'avant.
C'est ici que règne l'âme mauricienne: ambiance, couleurs, sons, odeurs, c'est un concentré de l'île. Faites le tour des vendeurs et n'oubliez pas de vous arrêter quelques instants devant le stand de plantes médicinales dont certaines sont réputées aphrodisiaques!

Pamplemousses et son jardin botanique : Fondé par le gouverneur de Mahé de La Bourbonnais, transformé par le botaniste Pierre Poivre au XVIIIème siècle, complété par l'horticulteur britannique James Duncan et enfin rebaptisé Sir Seewoosagur Ramgoolam, le jardin botanique de Pamplemousses est le site incontournable de Maurice. Entre autres dizaines d'essences, vous pourrez y voir nénuphars géants, des bambous dorés, du talipot, du raphia, un saucissonier, un banian vieux de 200 ans et des épices en grand nombre.

Curepipe et ses environs : Curepipe doit sa taille à l'épidemie de Malaria de 1867, durant laquelle les habitants de Port Louis cherchèrent refuge dans les collines plus salubres de l'intérieur de l'île. Réputée pour son thé et les modèles réduits de navires fabriqués par ses artisans, la ville a gardé un je-ne-sais-quoi de britannique qui fait son charme. Quant à ses jardins botaniques, ils ne valent pas leur concurrent de Pamplemousses mais méritent le détour. Au nord, le cratère de Trou-aux-Cerfs, éteint depuis des siècles, est l'une des principales curiosiées naturelles de Maurice. Elle n'est cependant pas la seule: au sud de la ville, les roches colorées de Chamarel, le Black Gorges National Park et les cascades de Tamarin sont aussi des sites à voir.

Les environs de Cap Malheureux : Certains jugeront le littoral nord de l'île trop touristique à leur goût, d'autres se laisseront tenter par ses longs rubans de sable blanc que bordent, certes, de nombreuses infrastructures hôtelières. Grand Baie est la plus fréquentée des villes de la côte septentionale. Les environs de Cap Malheureux sont plus calmes. Ainsi baptisé suite au naufrage de plusieurs navires, ce paisible village se trouve à quelques kilomètres plus au nord. Non loin, la plage et les récifs coralliens de Pereybère sont l'occasion de goûter aux joies de l'Océan Indien. Quant à Trou-aux-Biches, c'est l'une des destinations les plus réputées de l'île.

Découvrez aussi :

Nos garanties et partenaires :